Numérique

13 avril 2015

Marjorie Navarro

Objets connectés pour bébé : une évolution inquiétante selon 55% des Françaises

Résumé

  • 34% des 15-19 ans pensent que c’est une évolution positive
  • 26% des seniors estiment que les objets connectés pour bébé sont une évolution dangereuse
  • 51% des Français jugent ces objets d’évolution inquiétante

Une alarme pour changer la couche de bébé

Mutter1

Après les montres connectées, les pèse-personnes connectés ou encore les soutiens-gorge connectés, de nouveaux objets connectés font leur apparition mais cette fois-ci pour un public au balbutiement de l’existence, les bébés. Récemment présentés, nous retrouvons parmi ces objets : les biberons connectés, les sucettes connectées ou encore les couches connectées ! Des avancées technologiques innovantes venant en aide aux parents mais qui posent cependant des questions en matière de santé quant à l’exposition aux ondes. Que pensent les Français de ces évolutions technologiques à destination des bébés ?

Selon ce récent sondage mingle Trend, la majorité des Français (51%) dont 55% des femmes trouvent inquiétante l’apparition de tels objets. Les seniors sont également 56% à abonder dans ce sens. Près d’un quart des Français vont même jusqu’à dire que les objets connectés pour bébé sont une évolution dangereuse. Un avis que ne partagent pas 31% des hommes et plus d’un tiers des 15-19 ans pour qui ces évolutions sont positives. Ce que pense également un quart des Français. Les réels effets des ondes sur la santé encore méconnus, ces derniers préfèrent ainsi retenir le côté pratique de ces objets visant à faciliter le quotidien des jeunes parents.

Réelle aide pour les parents ou objets inquiétants voire dangereux en matière de santé seul l’avenir nous le dira ! Vivre avec son temps ou être prévenant, quel serait plutôt votre position en matière d’objets connectés pour bébé ?



Base du sondage

Type de public interrogé : population française à partir de 15 ans
Taille de l’échantillon : 1000 personnes choisies de façon représentative
Période de l’enquête : du 03.04.2015 au 08.03.2015
Méthode d’enquête : sondage en ligne, échantillon par quotas


Artikel-Tags


0 Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



	
Back