Économie

30 novembre 2015

Marjorie Navarro

Transports en commun : les raisons qui poussent les Français à aller au travail en voiture

Résumé

  • 65% des trentenaires se rendent au travail en voiture par manque de transports en commun entre leur domicile et leur lieu de travail
  • Un quart des hommes déclarent que leur trajet domicile-travail est plus long en transports en commun
  • 9% des actifs préfèrent la voiture aux transports en commun face aux problèmes fréquents tels que les retards ou les interruptions de trafic

Entre transports en commun « fantômes » et trajets interminables

Fahrrad_630px  

A l’occasion de l’ouverture de la COP21, mingle Trend a souhaité faire un tour d’horizon des moyens de transports utilisés par les Français pour se rendre au travail. Les Français sont-ils devenus plus sensibles aux arguments écologiques et sont-ils ainsi nombreux à se tourner vers les transports en commun ? Pour quelles raisons une partie d’entre eux boude-t-elle les transports en commun ? Voici la réponse.

Si une minorité de Français a la possibilité de se rendre au travail à pied (8%) ou encore à vélo (2%), tel n’est pas le cas de la majorité. En effet, 50% d’entre eux déclarent se rendre au travail en voiture ! Une habitude qui ne fait pas figure de bon exemple en matière d’écologie contrairement à celle de 14% de Français qui empruntent chaque jour les transports en commun.

 

Les Français qui se rendent au travail en voiture ont-ils de bonnes excuses ? Pour 65% des actifs âgés de la trentaine, les transports en commun sont quasi inexistants entre leur domicile et leur lieu de travail. Ainsi ils ne semblent pas avoir d’autre choix. Problème similaire, 9% des sondés déplorent un nombre de bus et de trains trop faible. Leur réseau de proximité manque alors d’efficacité selon eux. Concernant un quart des hommes, la solution proposée par les transports en commun s’avère leur coûter plus de temps que le trajet en voiture. Le temps est précieux mais l’environnement n’en est-il pas tout autant ? Selon 9% des personnes ayant un travail et s’y rendant en voiture, les problèmes récurrents des transports occasionnant des retards ou des perturbations de trafic représentent pour elles un frein réel à cette option. Pour d’autres raisons, 16% des Français actifs ne prennent pas les transports, peut-être est-ce en raison des tarifs pratiqués ou encore de leurs horaires de travail qui peuvent être décalés ou de nuit.

 

Souvent montrés du doigt, les automobilistes ne semblent pas être les seuls responsables. Dans un monde où tout doit aller toujours plus vite, les transports ne semblent aussi ne pas toujours apporter une réponse adéquate à un besoin. Le futur verra-t-il des améliorations significatives quant à la performance des réseaux de transports en commun ?


Base du sondage

Type de public interrogé : population française à partir de 15 ans
Taille de l’échantillon 1 : 1000 personnes choisies de façon représentative
Taille de l’échantillon 2 : 493 personnes actives se rendant au travail en voiture choisies de façon représentative
Période de l’enquête : du 26.11.2015 au 30.11.2015
Méthode d’enquête : sondage en ligne, échantillon par quotas


Artikel-Tags


0 Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



	

You might also be interested in


Back